sd express

Bienvenue chez-vous! Hey check ça: j’ai un blog!

Archives pour Octobre 2005

page suivante »

Concluding remarks

2005/10/27 @ 8:43

Finalement je ne me suis pas faxé mon boarding pass. Ça avait l’air d’être plus ‘compliqué’ que pour l’aller, so me me suis dit ‘fuck it’!

Ahh oui, lors de ma dernière journée à Beijing, il n’a même pas plu, nanana! Il a dû pleuvoir avant que je sorte, les rues étaient trempées. Mais il faisait beau soleil à midi-di-diii! Ça laisse un problème: je n’ai jamais vu la pluie tomber à Beijing! Je n’ai aucune preuve direct qu’il a déja plu à Beijing, désolé… :P

Breeeeeeeeaking news! La scène de monsieur tortue. Elle était inchangée hier, mais aujourd’hui… ohhhh, aujourd’hui, le joueur de guitare était remplacé par un joueur d’instrument à une corde fait comme un manche à balais. Je me sens comme dans Le jour de la marmotte, quand le héro réussi finalement à briser le sort!! Ça doit être un signe de l’approbation de Bouddah pour mon départ demain.

Ça prend très exactement 14 minutes marcher du Beijing Hotel à mon hotel. En marchant vite. Car les petits Chinois savent bien que je marche vite. Bien qu’ils ne sont pas si petits que ça. Si je dépasse la moyenne de 6 pouces, il y a des Chinois aussi grands que moi. Et même plus. Les maudits!!


Shopping, II

@ 2:01

Ok, j’ai acheté un nouveau petit sac. Coût de l’opération: 16 yuans. Je crois que j’ai payé un peu cher. Je raconte? Alors je suis allé au sud de place Tiananmen (fauck, j’me souviens jamais comment l’écrire!) et j’ai marché et marché. Puis j’ai marchandé. En passant, j’ai aussi regardé pour des lunettes fumées à-la-Stu-Ungar, mais je n’ai pas trouvé. Dommage. Imaginez l’avantage stratégique dans les parties ‘amicales’ de poker avec des lunettes qui sont *à la fois* à-la-Stu-Ungar et achetées-en-Chine. Oh well.

Pour le sac, dis-je. Première tentative. Le mec demande 85. Pff, je commence à partir (stratégie infaillible!) et il me ramène en me tirant litérallement par le bras. Je lui offre 15. Il descend un peu, je repars, il redescend. Finalement il me demande 20. Je reste à 15. Et continue mon chemin. Deuxième tentative. Le dude demande 25. Là j’étais trop fixe sur le 15, je crois que j’aurais pu payer encore moins cher (comme je dis en introduction, tséé). Donc je lui offre mon 15. Il descend. 20, puis 18 qu’il écrit sur sa main. Il me donne le style. J’écris 16 sur sa main. Et voilà.

Oh en passant, il n’y avait pas d’animaux vivants en vente, donc en principe je devrais être ok pour le bird flu! ;)

Sur le chemin du retour j’ai vu un regroupement, un attroupement presque! Ca discutait fort, accroupi sur le sol. Il y en un qui avait le doigt gros comme ça dans le nez. Il avait l’air d’un singe, me dis-je. Bleh! :P

Je crois qu’une autre individue a essayer de m’amener dans son exibition. Je n’ai pas vraiment écouté ce qu’elle disait, mais l’approche était sans équivoque.

APIRODABI. Des chiffes et des lettres à la tivi. Même vu de China, ça demeure aussi plate!!

Bon, je vais essayer de me faxer mes boarding pass, uploader mes derniers bloggages from China, and then I’m done, then I can go home.

À tantôt ladies and gents!

J’ai hâte!


La météo

@ 2:00

Je constate que la mode est aux ‘longs’ souliers à Beijing. Strange.

J’ai du être abordé une demi-douzaine de fois pour aller voir des ‘exibitions’. Deux fois dans le Beijing Hotel, une fois à place Tiananmen, une fois à coté de place Tiananmen, une fois dans le Summer Palace (??) et une autre fois près de la cité interdite. S’ils ont un bon anglais et commencent par demander d’où vous venez, sachez qu’une invitation à aller voir une exposition suivra.

CCTV, dans l’émission China Today, a montré les prévisions météo pour Montréal. 1-6 degrés, un temps de merde. Faire le tour des villes principales de la Chine prend pas mal plus de temps qu’à TVA! Les feuilles ont *commencé* a tomber ici. Il y a des petits chinois bleus avec des beaux balais de paille qui ramassent le tout sur les trottinoires. Je pense qu’il va pleuvoir aujourd’hui, si j’ai bien compris le petit symbole de la météo (c’est un nuage avec seulement deux gouttes, en ligne et centrées sous le nuage — pas de la grosse pluie par ici). Mais comme ma fenêtre donne sur le buffet, c’est dur à dire, pour l’instant. :P Si c’est le cas, ça sera la première journée de pluie de mon séjours. Et ça tombe bien, j’ai rien à faire! ;)

Hier je pense qu’un dude se faisait débrancher du réseau électrique. Physiquement, ils ont arraché un câble. L’opération a pris au moins une heure. Quand je suis repassé, le câble (assez big) commencait à toucher le sol, du côté du bâtiment. Et il était détaché du poteau, aussi.

Out of the blue, il y avait une brèche dans le mur du tunnel sous la rue principale, en face du big fat centre d’achat. Une table avec deux téléphones était installée devant le trou. Et à l’intérieur, une vraisemblablement vraie pièce, que je sais pas de quoi qui se passe dedans genre de style.

Ici aussi il y a la publicité pour le grément gonflable multi fonctionnel, dont une des fonction est d’asseoir le pêcheur satisfait sur le bord du lac (avec sa canne et son sourire niais, obviously).

Il y a un cours d’anglais à la tivi. Dans la présentation on dirait que c’est fait pour les enfants. Tant mieux! Parce que les chauffeurs de taxi ne sont *pas* prêts pour les olympiques…

Autre question existencielle: ça veut dire quoi le petit ruban rouge autour du bras? Avec des écritures jaunes?

Au business center de l’hôtel, internet coûte 2 yuans par minute! :O Tantôt je vais essayer de me faxer mes boarding pass pour l’avion demain. Wish me luck! Ça devrait me coûter 6 yuans recevoir une page. Wish me luck!

Pour le moment je vais aller marcher un peu, histoire de vérifier s’il pleut vraiiiiment. Et de laisser la Chinoise faire ma chambre en paix! ;)

A+

(Shiiiit, j’allais oublier mon kodak! ;) )


Pensées d’après souper

@ 1:59

La plupart des gens ne barrent pas leur vélo ici. Donc downtown Beijing il y a plein de bikes accotés sur leur petit pied (le dinosaure…).

Dans quelque chose comme 58 heures je serai chez-nous! J’ai hâte!

Ici on ne dit pas ‘Orange Crush’ on dit ‘Fanta’.

Depuis 2-3 jours, je m’endore faucking facilement, très tôt. Je dois avoir du sommeil à récupérer, genre. Ça tombe bien, je dois aussi en accumuler pour mon vol-de-24-heures.

Gouuuda night!


Le temple du Ciel

@ 1:58

En passant, pendant ma tournée à la grande muraille, je me demandais combien de $$ les shopping centers déguisés donnaient à notre guide pour qu’il nous amène là.

J’arrive d’une sortie éducative à temple du Ciel. Quatre heures de marche nonstop (matante Loulou va être fière de mwa!), dont 30 minutes pour faire l’aller ou le retour. (Tiens tiens, je viens de remarquer qu’il y a un thermostat dans ma chambre!!) Ce matin c’était brumeux à Beijing. Concernant ledit temple, c’est, as usual, grand. Un joli parc au centre de Beijing. Avec des reliques, yet again. J’ai juste pris une entrée simple, je n’ai pas entré dans les pavillons payants. J’ai eu ma dose de vieilles reliques chinoises pour un bout. Dans le parc, il y a un long corridor où les Chinois exercent leur culture (genre). Des gens jouent aux cartes (malheureusement pas au poker!), à un jeu-que-je-connais-pas (photos, photos), à écrire sur le sol, à chanter, à faire de la musique. Il y a aussi des danseurs, des tai chi-eurs et plein d’autres-eurs.

Sur le chemin de l’aller, j’ai vu un vendeur de vélos (enfin!! on sait d’où ils viennent *touuus*!). Je n’ai pas encore vu de station service en ville, je ne sais pas où ils prennent leur fuel! Il y a aussi plusieurs grues et de la construction en masse. Les ‘vieux quartiers’ sont généralement entourés d’un mur blanc. Et voués à la destruction pour les remplacer par des buildings modernes où c’est plus facile d’entasser tout le monde. Professeur Gong, j’ai une photo d’un mur de briques en construction. Tu pourras juger de la qualité du travail chinois…

Paraît qu’il y a 400 lignes de bus.

Oh, hier j’ai croisé des écoliers en sortie éducative (sans doute!). Ils étaient nombreux en titi.


Shopping, I

@ 1:57

Dans un bazaaaaar (ils ont de tout à vendre, même des “”"Rolex”"”!), je pointe l’item de mon choix… combien? 25, qu’elle me répond! Bleh, faucking too cher, je commence à me pousser. Ohh no no, elle me demande combien j’offre. 5 que je lui dis. Une réaction plutôt réactive. Je vous épargne les détails, mais à un moment donné elle me demandait 15, j’étais rendu pas mal loin, elle me rattrape, puis commence à descendre comme neige au soleil. 8, 16 pour 2. No no. Puis, 12 pour 2, your price! Bah ok, anyway j’en voulais 2 ;) . J’ai pas l’impression que c’est l’affaire du siècle, mais c’était le fun!

Mon sac de tâîlle (tsé veux dire!) s’est auto-détruit aujourd’hui. Je ne suis pas sûr que je vais le remplacer. Il me reste juste un jour plus l’avion. Et je n’ai pas de touristage de prévu. Si je réussis à en avoir un pour moins de 20 yuans, je le remplacerai… ;)

J’ai découvert hier que je peux accéder aux mp3s de mon iPod en passant par le device usb que windows détecte quand je le (le iPod!) branche dans le port usb de l’ordi (ouff!!). J’ai pas des noms de fichiers compréhensible et j’y vais à l’approximation, mais je peux quand même écouter par les speakeux de mon laptop. Niice. Surtout que là je viens de tomber un peu sur ce que je voulais! Pour référence future, le fichier est ‘D:\iPod_Control\Music\F18\DQOJ.mp3′… :P


Pensées d’après souper

2005/10/25 @ 19:56

La sortie de la station de métro du temple du Lama donne directement sur un stationnement de vélos. Tout est bien cordé, il y a même (je pense) un gardien du parking à vélos.

J’ai revu “monsieur tortue” tantôt. Avec le “vieux” à coté, comme l’autre fois, et le joueur de guitare, un peu plue loin. Tout était pareil. Ce qui renforce l’impression de movie. Prise deux, on tourne!

J’ai peut-être pensé à d’autres choses en marchant, c’est souvent là que j’ai les meilleures idées pour raconter mes conneries. Mais j’oublie, parfois. Dans mon iPod tantôt, une toune que j’avais pas entendue depuis longtemps. “Trading magic for fact. No tradebacks…”

Gouuude night!


Le temple du Lama, la ride de subway, les mendiants de Beijing

@ 19:55

Commencons par les mendiants. Il y en a plusieurs. Qui tentent d’exposer un handicap quelconque afin d’attirer la sympathie des passants. J’ai vu un dude, en premier je pensais que c’était un sac sur le sol, ou une tortue. Il avait une tête de taille relativement normale. Le reste faisait 2 pied de long, enveloppé dans un couverture. C’est le cas extrème. À matin il y avait un lépreux (en tk, j’le sais tu mwé, mais c’est le mot qui m’est venu à l’esprit… J’ai peut-être trop d’imagination!) et son flot, aussi atteint, dans le métro. C’était peut-être des grands brulés, ou des grands maquillés, I don’t know! En tk, ils pullulent et souvent leur présense a l’air arrangée avec le gars des vues. Tsé celui qui fait les mélodrames, là là! Eeeen tk.

Deuxième sujet, le subway. J’ai presque fait tout le tour de la ligne 2 mainnant. La grande boucle! J’ai aussi fait un peu de ligne 1. Dans la mauvaise direction pour commencer. C’est une ligne drette comme une barre. Le p’tit train de la ligne 1 est plus spacieux que celui de la ligne 2. Mais aussi bondé. Anyway, la station à laquelle je suis sorti à mon retour du temple du Lama est intégrée à un centre d’achat. Je me pensais au Molson Center!

Pour le temple du Lama, j’ai vu la relique la plus impressionnante de toutes. Le livre Guiness l’a homologuée comme étant huge. Je l’homologuerai comme étant *fucking* huge. C’est une statue sculptée dans un seul arbre, toute d’un bloc. D’une hauteur de 18 mètres. Elle est fauckingly huge. J’ai bravé l’interdiction de photographier à l’intérieur. Et j’ai réussi à capter une photo toute blanche, fouillez-mwé de quoi qui s’est passé, c’est peut-être les pouvoirs divins qui m’ont arrêté. J’ai aussi fait un petit film (sans vraiment regarder quoi je filmais, donc suuuu-priiiise quand je le regarderai). S’il est tout blanc lui aussi, on déduira que Boudda et Allah m’en veulent.

Sur le petit CD qui vient avec le billet il y a un vidéo de 5 minutes, en format VCD qu’on peut vraisemblablement regarder sur un lecteur DVD. On y voit la fuckingly huge statue, obviously! Et des moines qui parlent en souriant. Et des images des reliques.

J’ai cherché le temple de Confucius après ma visite du temple du Lama. Il est supposé être dans le même coin. Je n’ai pas trouvé. Dommage. Patrice L’Écuyer aurait apprécié. Genre. Demain je vais au parc du Temple du Ciel. C’est ma dernière visite officielle. Premièrement parce qu’il me reste 2 jours ici. Et aussi parce que sinon je saurais plus quoi aller voir, j’aurai fait les main spots. Ma dernière journée sera consacrée à je ne sais pas trop quoi. Je me lèverai tard, me coucherai tôt et entre les deux, je dépenserai ce qui me restera de yuans, moins 250 yuans approximativement, pour le taxi et la taxe d’aéroport. Ben en fait, je commence à me sentir short en yuans, je vais probablement aller changer 50USD supplémentaires. Ce qui me fera un total de dépenses en espèces de 250 USD plus 160 CAD. Un total de 3000 yuans pour deux semaines, sans compter l’hôtel, évidemment. En gros ça inclut les transports en taxi et métro, les repas, les billets d’entrée aux spots touristiques et quelques pitis souvenirs.

En passant, ça y est! Mon iPod est plein! 2.4GB de photos. Plus de 1600 photos. Me reste encore 1GB sur mon laptop et 500 megs sur la carte mémoire. And then that’s it. J’espère que ça sera assez pour deux jours! Oh, tout à l’heure j’ai vu des militaires avec des énormes fusils passer juste à quelques mètres de moi. La police quittait les lieux, aussi. Don’t ask any question. Anyway j’ai rien vu. Juré craché! J’ai pas pris de photo des militaires non plus. You don’t want to mess with these guys.

Il y a un McDo juste à coté de place Tiananmen. Moi ça me frappe comme une victoire du capitalisme. Mais bon.

C’est fou la variance des prix des bouteilles d’eau. À la cité interdite, c’est 4 yuans. Au Summer Palace, 3 yuans. À la tombe Ming hier, 5 yuans que j’ai gôrrôché sur le comptoir de la vendeuse, à la chinoook. À l’Outback Steakhouse, 14 yuans pour l’eau locale et 30 yuans pour une bouteille de marque connue dans les pays ‘civilisés’. Dans le minibar au Beijing Hotel: 45 yuans. Dans le minibar du Novotel: 12 ou 25 yuans, pour les versions locales et importées, respectivement. Au resto chinois de l’hôtel: 8 yuans pour une petite bouteille. Dans un magasin près de place Tiananmen: 2 yuans. Une marque que j’avais jamais vue encore. Faut se méfier! Dessus c’est écrit ‘Ocean Deep Blue, water for health. Clean & polution free, high quality. Originates from late proterozoic, meters below sea level. Rich natural mineral, it is good for health.’ Dans un magasin de la rue-commerciale-au-max: 3 yuans.

Tantôt j’ai vu une dame qui voulait me vendre des cartes postales. Son prix pour un paquet de 10: 10 yuans. Je lui ai offert 1 yuan, elle s’est éloignée de moi. Oh well! Bizarre, quand même!


Le vingt-cinq-au-matin

@ 19:54

nternet à l’hôtel me fait chier. Je m’oblige à faire des sprints pour tout poster, ça me prend 6 minutes en moyenne faire le tour de mes trucs… Gnagnagna!

Il paraît qu’il y a 8 millions de vélos à Beijing. Dans les greniers probablement, parce que la mer de bikes comme dans les films de Beijing et les photos de Beijing c’est fini hein! Paraît aussi que la ville s’étend sur 16800 km carrés. Ça fait un cercle avec un rayon de 73 km très exactement ça, madame, monsieur! Parfait pour la circulation à vélo donc!

Jadis le jaune était réservé à l’empereur. Si un commun mortel osait en porter, il se faisait couper quelque chose. Bond, James Bond a pas dit quoi mais on imagine que c’est la tête.

Les Chinois normaux ne rendent pas la monnaie, ils la pitchent sur le comptoir.

Les Chinois sont fous. Aux intersections les bicycletteurs n’hésitent pas à se lancer devant un bus avec une énergie cinétique non négligeable pour passer. C’est le bordel, vraiment. La stratégie pour passer à une intersection se résume peut-être à: avancer tant qu’il n’y a personne immédiatement devant, et arrêter sinon. Sans prêter attention à ce qui se passe de chaque côté. Enfin. Et n’oublions pas: priorité aux automobiles au virages à droite, puis aux bicyclettes, puis les piétons peuvent ensuite se risquer à passer.

L’endroit où est servi le buffet a l’air plus grand vu d’en haut que rendu sur place.

Selon l’horloge de mon laptop, il y a 2 ans, jour pour jour, John The Wolf commencait sa meilleure prestation à vie, gnagna! :P

Sur ce, je vais aller voir le temple du Lama. C’est une petite ride de metro et en plus il y a un petit CD qui vient avec le billet d’entrée! Mais on peut pas prendre de photos… :O

Chaou!

(En passant, le pest control vient de passer. Il a pwishé quelque chose dans le drain de “ma” salle de bain!)


Visite à la grande muraille

2005/10/24 @ 17:59

Ladies and gents, pour la première fois depuis mon arrivée en Chine, c’est mon réveil-matin qui m’a réveillé! Hourra!

Sur les sites touristiques, les groupes ont l’air de porter une casquette distinctive, pour mieux compter les petits moutons je présume. J’espère que je n’aurai pas à mettre ça plutôt que ma propre fidèle casquette… ;)

Bon moi j’y go.

De retour. Ça a pas été long hein! :P

Avant de commencer… Il y a plusieurs indications de ‘Public toilet’ à Beijing. Je ne sais pas si c’est relié à cette insistance, mais en 3 jours j’ai vu deux occasions d’urinage public. La première fois, la journée où j’ai changé d’hôtel, sur la rue juste au sud de la rue principale de Beijing, j’ai vu une dame accroupie dans le gazon entre le trottoir et les buildings. Ce matin, j’ai vu un mec qui avait toutes les apparances de se tirer une pisse entre deux paneaux publicitaires, à un arrêt de bus (genre).

Concernant la visite guidée, le bus est parti à 8h02 tapant et on est revenus à 18h. Une ride de 200km. Un irritant: sur l’allée, on arrête à une shop de jade, shopping time. Au diner, on mange a un so-called ‘Friendship store’ qui se trouve aussi à abriter une shop de vases. Shopping time. Le big one est à 98000 yuans. Après la tombe Ming, on arrête à une espèce de shop de médecine traditionnelle. On pouvait se faire tâter le pouls par un so-called médecin et se faire prescrire des so-called pellules chinoises. J’ai skippé le tâtage de pouls, I wanted to go home. Anyway, that’s a looooooot of shopping.

2h à la grande muraille, c’est assez pour monter au point culminant, en revenir et prendre plein de photos en chemin. C’est un peu la durée seuil, si on veut passer plus de temps sur les autres bouts de la muraille faudrait rester beaucoup plus longtemps, sinon 2h c’est en masse. C’est gros, fucking gros. Et ca monte. En titi. C’est sur une montagne, voyez! Les photos suivront. Peut-être pour la première fois de l’histoire, Jean Leloup a joué sur la Grande Muraille. Dans mon iPod. J’ai une preuve photographique. ;) Il y a des petits trous dans la muraille, à la hauteur des genoux chinois (donc à peu près à la hauteur de mes chevilles :P ). Je ne sais pas si c’est pour ça, mais le vent qui les traverse est plutôt climatisant. Il vente beaucoup sur “le toit” dailleurs.

La tombe Ming. À un moment donné ca fait plusieurs relique que je vois en trois jours. On se lasse. Au bout de la tombe Ming (celle du dude qui a empereutionné vlà 600 ans), il y a comme sa pierre tombale. Si on peut appeler ça ainsi. Un gros building. Avec une roche gravée à l’intérieur, haute comme 3 personnes. RIP. Dans un autre building il y a aussi les ‘traineries’ extraites de la tombe du dude qui a régné sur la Chine vlà 400 ans. Jolie couronne. Je l’aurais imaginée plus grosse…

Sur le chemin du retour, j’ai eu droit à mon premier traffic jam à Beijing. Intense. Même les bicyclettes s’embouteillent. Mais oubliez ça les bikes innombrables dans la rue. C’est de l’histoire ancienne. Maintenant c’est les “”Audi”"

Vous allez peut-être me trouver plate, mais je look forward to retourner chez-nous. Ne serait-ce que pour me brosser les dents avec l’eau du robinet, jouer de la goueytarr, etc. Je viens de me rendre compte, pour la première fois depuis que je suis ici, que je n’ai pas joué au poker en 2 semaines. So much pour les gamblers anonymes! :P

Demain, il semble que c’est le ‘regular pest control’ de l’hôtel. Oh well.

Sur ce, je m’en vais souper. Fried chicken, genre. Pas PFK, obviously!

Tourloune!

Bon, de retour de souper. LE problème d’écrire offline, c’est que j’ai juste l’air cave de faire toutes ces pauses… :P Quelques idées en vrac.

L’expression ‘juste à un coin de rue’ est trompeuse ici. Les rues sont fucking longues à Beijing. Prévoyez au moins 10 minutes pour vous rendre au prochain coin de rue. Minimum.

Rendu au “sommet” de la Grande Muraille, on veut évidemment vous vendre quelque chose!

Je veux faire les louanges de mes souliers. Avec leur semelle antidérapante, je me sentais très équilibré sur les pentes abruptes de la Grande Muraille!! Et en général, malgré tous mes marchetons depuis 3 jours, mes pieds se portent très bien.

Notre guide d’aujourd’hui a choisi James Bond comme nom anglais. À un moment donné ça manque de sérieux tout ça!

Il semble qu’il n’est pas nécessaire de reconfirmer les billets avec NWA. Ils recommandent d’arriver 2h30 en avance à l’aéroport ce qui veut dire que je quitterai ma chambre vers 5h30 vendredi matin. :O



page suivante »